DANONE : Bon démarrage de l’année, croissance de toutes les géographies et catégories ; Objectifs 2022 réitérés

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2022Communiqué de presse – Paris, le 20 avril 2022

Bon démarrage de l’année, croissance de toutes les géographies et catégories Objectifs 2022 réitérés

  • Bon démarrage de l’année, avec un chiffre d’affaires net de 6 236 millions d’euros au premier trimestre, en progression de +7,1% en données comparables porté par un effet prix de +4,9% et un effet volume/mix de +2,2% ; croissance de +10,2% en données publiées
  • Croissance de toutes les géographies en données comparables
    • +5,7% en Europe et +5,5% en Amérique du Nord, avec toutes les catégories en croissance
    • +15,3% en Chine et Asie du Nord, portée par la Nutrition Spécialisée qui a bénéficié d’une base de comparaison favorable
    • +7,0% dans le Reste du Monde, soutenue par les Produits laitiers et d’origine végétale ainsi que les Eaux
  • Un environnement opérationnel toujours très volatil, marqué par des difficultés d’approvisionnement et une inflation généralisée attendue autour de 15% en 2022
  • Objectifs 2022 réitérés, grâce aux initiatives prix, de gestion du mix et de productivité : croissance du chiffre d’affaires comprise entre +3 et +5% en données comparables, portée par l’effet prix, et marge opérationnelle courante supérieure à 12%
En million d’eurosExcepté % T12021 T12022 Variation en données publiées Variation en données comparables Variation du Volume/Mix
 PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE          
Europe 1 987 2 114 +6,4% +5,7% +3,1%
Amérique du Nord1 1 316 1 477 +12,2% +5,5% +1,3%
Chine, Asie du Nord & Océanie2 598 735 +22,9% +15,3% +13,2%
Reste du Monde 1 756 1 909 +8,7% +7,0% -2,3%
 PAR CATÉGORIE          
EDP 3 149 3 365 +6,9% +3,6% -1,8%
Nutrition Spécialisée 1 719 1 919 +11,7% +9,5% +5,6%
Eaux 790 951 +20,5% +15,9% +10,8%
           
TOTAL 5 657 6 236 +10,2% +7,1% +2,2%

Commentaire de Juergen Esser, Directeur Général Finances, Technologie & Data

« Avec un chiffre d’affaires en hausse de +7,1% en données comparables au premier trimestre, nous débutons l’année 2022 avec une performance solide. Cette croissance a été portée par toutes les géographies et toutes les catégories, avec une contribution positive des effets prix et mix. Les volumes sont restés résilients, surtout en Amérique du Nord et en Europe alors que l’environnement demeure très volatil et inflationniste.

Dans la lignée de la feuille de route définie lors de notre récent CME, Renew Danone, nous mettons tout en œuvre pour améliorer la qualité de notre exécution, avec des efforts accrus en matière d’initiatives prix, de gestion du mix et de productivité. Comme annoncé, nous démarrons également notre programme de réinvestissement, grâce aux économies générées par Local First.

Nos équipes sont mobilisées pour faire de 2022 l’année fondatrice nécessaire à Danone dans sa trajectoire vers la création de valeur durable et pour tous. Nous réitérons nos objectifs pour l’exercice : une croissance du chiffre d’affaires comprise entre +3 et +5% en données comparables, portée par l’effet prix, et une marge opérationnelle courante supérieure à 12%. »

I. CHIFFRE D’AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2022

Au premier trimestre 2022, le chiffre d’affaires consolidé a atteint 6,2 milliards d’euros, en progression de +7,1% en données comparables, grâce à une contribution de +4,9% de l’effet prix et de +2,2% du volume/mix. En données publiées, le chiffre d’affaires a augmenté de +10,2%, grâce à l’effet positif des taux de change (+2,2%), reflétant notamment l’appréciation par rapport à l’Euro de la Livre Sterling, du dollar Américain et d’autres monnaies en Asie et en Amérique Latine. Le chiffre d’affaires publié intègre également une contribution organique de +1,0% des pays en hyperinflation, ainsi qu’un effet périmètre légèrement négatif (-0,2%) résultant essentiellement des effets conjoints de l’intégration de Follow Your Heart et de la cession de Vega.

Performance par zone géographique

  • EUROPE

L’Europe a affiché une croissance de +5,7% en données comparables, portée par une progression de +3,1% du volume/mix, et de +2,6% du prix, dans un contexte d’approvisionnement difficile. Cette forte performance a été soutenue par la Nutrition Spécialisée, qui a enregistré une croissance proche de +10% grâce à une base de comparaison favorable, et par une croissance à deux chiffres des Eaux. EDP a enregistré une performance modérée, avec une légère croissance des Produits d’origine végétale et un chiffre d’affaires en ligne avec celui de l’an dernier pour les Produits laitiers. En termes de dynamiques par pays, la France a enregistré une croissance solide, portée par une croissance à deux chiffres des marques EDP Actimel, Alpro, et HiPro, ainsi que des marques Aptamil et evian. La croissance du Royaume-Uni a été forte, soutenue notamment par les marques de Nutrition Spécialisée Aptamil et Fortimel, et les marques Activia, Actimel et Volvic. Enfin, la croissance est restée plus modérée en Espagne, la bonne dynamique de la Nutrition Spécialisée, des Eaux, et des Produits d’origine végétale étant contrebalancée par la faible performance des Produits laitiers.

  • AMERIQUE DU NORD

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires a augmenté de +5,5% en données comparables, avec une contribution de +1,3% du volume/mix, et de +4,2% des effets prix. La croissance a été soutenue par toutes les catégories, malgré un contexte d’approvisionnement toujours difficile. Les Yaourts ont poursuivi leur forte dynamique, portés par les marques Oikos, Two Good, Activia et Danimals, et les Crèmes à Café ont enregistré une croissance particulièrement forte ce trimestre, portée par International Delight. Les produits d’origine végétale ont posté une croissance supérieure à +5%, portée par la bonne dynamique de croissance et de compétitivité des boissons et par la forte performance continue des segments adjacents.

  • CHINE, ASIE DU NORD & OCEANIE

En Chine, Asie du Nord & Océanie, le chiffre d’affaires a progressé de +15,3%, porté par une hausse de +13,2% du volume/mix et de +2,1% des effets prix. En Chine, les Laits Infantiles ont enregistré une croissance de plus de +15%, qui a bénéficié d’une base de comparaison favorable, et une bonne dynamique de parts de marché pour les labels domestiques comme pour les labels internationaux. Par canal de distribution, la croissance a été portée par les ventes de labels chinois distribués à travers les canaux domestiques, qui ont progressé de plus de 15%, et par la très forte croissance des ventes en ligne de labels internationaux. Cette performance a largement compensé le déclin continu des ventes via les canaux transfrontaliers indirects (Daigous, Friends & Family). La Nutrition pour Adultes et les Solutions Pédiatriques ont généré une croissance forte à deux chiffres, tandis que les ventes de la marque Mizone ont légèrement reculé ce trimestre, pénalisées par la mise en place récente de confinements dans certaines villes. En dehors de Chine, EDP a enregistré une croissance solide au Japon, et la Nutrition Spécialisée a connu une forte dynamique en Océanie.

  • RESTE DU MONDE

Dans le Reste du Monde, le chiffre d’affaires a augmenté de +7,0% en données comparables, intégrant une baisse de -2.3% du volume/mix, et une hausse de +9,3% des effets prix. L’Indonésie a enregistré une croissance proche de +10%, soutenue par la marque Aqua, qui a notamment profité du retour à la mobilité, alors que les ventes de la Nutrition Spécialisée ont reculé ce trimestre, pénalisées par une base de comparaison particulièrement forte. L’Amérique Latine a affiché une croissance située en +5 et +10%, portée par le Mexique, où EDP a enregistré une hausse des ventes de plus de +5% et les Eaux une croissance à deux chiffres. En Afrique et au Moyen-Orient, le chiffre d’affaires a progressé de près de +5%, porté par EDP, qui a enregistré une croissance comprise entre +5 et +10%, alors que la Nutrition Spécialisée a été pénalisée par une forte base de comparaison. Enfin, la zone CEI et la Turquie ont affiché une croissance forte, entièrement portée par les prix, alors que les volumes ont reculé, dans un contexte très difficile.

II. RUSSIE – RAPPEL DE LA POSITION DE DANONE

Danone condamne sans ambiguïté la guerre qui a lieu actuellement en Ukraine.

Danone a fait le choix d’adapter significativement ses activités en Russie, avec :

  • Un portefeuille recentré sur les produits laitiers essentiels et la nutrition infantile et médicale, en cessant les importations de produits evian ou Alpro ;
  • La suspension de tout nouveau projet d’investissement en Russie, ce qui inclut la publicité, les activations de marques et les promotions.

Danone ne perçoit pas de cash, dividende ou profit de ses activités en Russie et donnera tout profit réalisé en Russie à des organisations humanitaires.

III. OBJECTIFS 2022

Lors de la présentation de ses nouvelles priorités stratégiques et de son plan Renew Danone, l’entreprise a annoncé que 2022 serait une année fondatrice.

Danone confirme attendre pour 2022 une croissance du chiffre d’affaires comprise entre +3 et +5% en données comparables, portée par l’effet prix, et une marge opérationnelle courante supérieure à 12%, tenant compte du réinvestissement de la totalité des économies générées par le plan Local First, d’une productivité supérieure à celle de l’année dernière et d’une inflation du coût des intrants proche de 15% (selon les hypothèses macroéconomiques actuelles).

IV. ÉVENEMENTS IMPORTANTS SUR LA PERIODE

  • 24 février 2022 : Danone a annoncé une nouvelle étape dans le renouvellement de son Conseil d’administration, et proposera l’élection de trois nouveaux administrateurs indépendants à l’Assemblée Générale 2022, en plus de Valérie Chapoulaud-Floquet et Antoine de Saint-Affrique: Patrice Louvet, Président et Directeur Général de Ralph Lauren, Géraldine Picaud, Directrice financière du groupe Holcim, et Susan Roberts, PhD, Professeure de nutrition à l'Université Tufts et codirectrice du Tufts Institute for Global Obesity Research.
  • 8 mars 2022 : Antoine de Saint-Affrique, le nouveau Directeur Général de Danone, accompagné de son équipe de direction renforcée, a présenté le plan stratégique de Danone, Renew Danone, à l’occasion d’un Séminaire Investisseurs. Le plan permettra à Danone de renouer avec un modèle de croissance rentable et durable, et sera facilité par un meilleur alignement entre la performance économique de l’entreprise et sa mission.

V. NORMES IFRS ET INDICATEURS FINANCIERS NON DEFINIS PAR LES NORMES IFRS

IAS 29 : impact sur les données publiées

Danone applique la norme IAS 29 aux pays en hyperinflation au sens des normes IFRS. La norme IAS 29 requiert de retraiter les éléments non-monétaires des actifs et passifs des pays en hyperinflation ainsi que leur compte de résultat pour refléter l’évolution du pouvoir d’achat général de sa monnaie fonctionnelle, entraînant un profit ou une perte sur la position monétaire nette qui est enregistrée en résultat net. De plus, les états financiers de ces pays sont convertis au taux de clôture de la période considérée.

Effet d’IAS 29 sur les données publiées (en millions d’€ sauf %) T1 2022
 Chiffre d’affaires +3,2
 Croissance du chiffre d’affaires (%) +0,1%

Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS

En raison des règles d’arrondis, la somme des valeurs présentées peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté.

Les variations en données comparables du chiffre d’affaires, du résultat opérationnel courant et de la marge opérationnelle courante reflètent la performance organique de Danone en excluant essentiellement l’impact :

  • des variations de périmètre en calculant les indicateurs de l’exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l’exercice précédent et de l’exercice en cours excluant les entités des pays en hyperinflation au sens de la norme IAS 29 (comme les entités argentines depuis le 1er janvier 2019) ;
  • des changements dans les principes comptables applicables ;
  • des variations de taux de change en calculant les indicateurs de l’exercice considéré et ceux de l’exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est un taux annuel prévisionnel déterminé par Danone pour l’exercice considéré et appliqué aux deux exercices).

Passage des données publiées aux données comparables

(en millions d’€ sauf %) T1 2021 Effets des variations du périmètre de consolidation Effets des variations des taux de change et autres y compris IAS29 Contributionorganique despays enhyperinflation Variations en données comparables T1 2022
             
Chiffre d’affaires 5 657 -0,2% +2,4% +1,0% +7,1% 6 236

Le résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel de Danone avant prise en compte des Autres produits et charges opérationnels. Les Autres produits et charges opérationnels comprennent des éléments qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l’activité courante de Danone et ont une valeur prédictive limitée, altérant l’appréciation de sa performance opérationnelle courante et son évolution. Ils incluent principalement :

  • les plus ou moins-values de cession d’activités et de participations consolidées ;
  • les dépréciations d’actifs incorporels à durée de vie indéfinie ;
  • les coûts relatifs à des opérations de restructurations stratégiques ou de transformation ;
  • les coûts relatifs à des opérations de croissance externe majeures ;
  • les coûts (encourus ou estimés) liés à des crises et litiges majeurs ;
  • dans le cadre des normes IFRS 3 Révisée et IAS 27 Révisée, (i) les frais d’acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) les écarts de réévaluation comptabilisés suite à une perte de contrôle, et (iii) les variations des compléments de prix d’acquisition ultérieures à une prise de contrôle.

La marge opérationnelle courante correspond au ratio résultat opérationnel courant sur chiffre d’affaires.

o o O o o

DÉCLARATIONS DE NATURE PRÉVISIONNELLE

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant Danone. Dans certaines hypothèses, vous pouvez identifier ces déclarations prévisionnelles au moyen de termes prospectifs tels que « estimer », « s’attendre à », « espérer », « anticiper », « escompter », « projeter », « perspectives », « objectif », « planifier », « avoir l’intention de », « prévoir », « envisager », « probable », « pourrait », « devrait », « cibler », « viser », « fera », « croire », « continuer », « certain » et « convaincu », la forme négative ou plurielle de ces mots et d’autres termes qui ont un sens similaire. Les déclarations de nature prévisionnelle de ce document contiennent, de manière non limitative, des prédictions concernant les activités, opérations, directions, performance et résultats futurs de Danone.

Bien que Danone estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables, elles comportent de nombreux risques et incertitudes, et en conséquence les résultats réels pourront différer significativement des résultats anticipés dans ces déclarations de nature prévisionnelle. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document d’enregistrement universel de Danone (section « Facteurs de risques », dont la dernière version est disponible sur www.danone.com).

Sous réserve des exigences réglementaires, Danone ne s’engage pas à mettre à jour ou réviser publiquement une quelconque de ces déclarations de nature prévisionnelle. Ce document ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat de titres de Danone.

La conférence téléphonique à destination des analystes et des investisseurs, sera diffusée en direct aujourd’hui à 9h00 (heure de Paris) sur le site Internet www.danone.com.  Le support de la présentation sera également disponible sur le site Internet, section Investisseurs.

1Etats-Unis et Canada ; 2Chine, Japon, Australie & Nouvelle-Zélande

Pièce jointe

  • danonepremiertrimestre2022
Grafico Azioni Danone (EU:BN)
Storico
Da Set 2022 a Ott 2022 Clicca qui per i Grafici di Danone
Grafico Azioni Danone (EU:BN)
Storico
Da Ott 2021 a Ott 2022 Clicca qui per i Grafici di Danone