Bio-on et Hera insufflent la vie à Lux-on Toute dernière initiative pour produire des bioplastiques à base de CO2.

Data : 10/12/2018 @ 07:59
Fonte : GlobeNewswire Inc.
Titolo : Bio On (ON)
Quotazione : 60.8  0.0 (0.00%) @ 17:35
Quotazione Bio On Grafico

Bio-on et Hera insufflent la vie à Lux-on Toute dernière initiative pour produire des bioplastiques à base de CO2.

Grafico Azioni Bio On (BIT:ON)
Storico

2 Mesi : Da Nov 2018 a Gen 2019

Clicca qui per i Grafici di Bio On
Bio-on et Hera insufflent la vie à Lux-on Toute dernière initiative pour produire des bioplastiques à base de CO2.
  • On annonce la fondation de la société Lux-on, par Bio-on, avec la participation du groupe Hera, dont la mission est la mise au point d’une technologie révolutionnaire pour la production de bio-polymères à partir de CO2 (anhydride carbonique).
  • Cette nouvelle technologie, qui représente l’aboutissement de deux années de recherche par des scientifiques de Bio-on exerçant leur activité en Italie et aux États-Unis, prévoit l’emploi d’anhydride carbonique présente, à coût nul, dans l’atmosphère, en tant que source de carbone pour la production de bioplastiques, naturels et entièrement (100%) biodégradables.
  • Le CO2 vient s’ajouter à d’autres « matières premières » déjà utilisées pour la production du bioplastique Bio-on, à savoir des mélasses de betterave et de canne à sucre, des déchets de fruits et de pommes de terre, des glucides de toutes sortes, du glycérol, et de l’huile de friture usagée. L’emploi de CO2 contribuera également à la réduction de l’anhydride carbonique présente dans l’atmosphère.
  • La production de bioplastiques réalisée par Lux-on sera basée exclusivement sur de l’énergie solaire renouvelable, et, grâce à l’emploi d’hydrogène en tant qu’instrument de gestion de l’énergie, sera garantie 24 heures sur 24.

BOLOGNE, 10 décembre 2018Bio-on, leader du secteur des bioplastiques de qualité supérieure, et le Groupe Hera, une des principales sociétés multi-services italiennes, ont passé un accord de participation, dans la proportion respective de 90% et de 10% (avec possibilité, pour Hera, de porter sa participation à 49,9%), pour la création de LUX-ON, société nouvelle fondée par Bio-on, dont l’objectif révolutionnaire est la production de bio-polymères PHAs en utilisant du CO2 (anhydride carbonique) extrait de l’atmosphère, et la production d’énergie sans utilisation de sources d’énergie fossile. La nouvelle technologie développée par Bio-on prévoit l’emploi d’anhydride carbonique en tant que « matière première » à coût nul, venant s’ajouter à celles qui sont déjà utilisées pour la production du bioplastique Bio-on, à savoir des mélasses de betterave et de canne à sucre, des déchets de fruits et de pommes de terre, des glucides de toutes sortes, du glycérol, et de l’huile de friture usagée. L’emploi de CO2 contribuera en outre à la réduction de l’anhydride carbonique présente dans l’atmosphère.

Les laboratoires et la première installation du nouveau projet Lux-on seront construits d’ici la fin de 2019, à proximité de l’établissement industriel de Bio-on Plants de Castel San Pietro Terme (dans la province de Bologne) ; ils seront conçus et réalisés entièrement par des techniciens de Bio-on, en collaboration avec Hera, avec, en outre, des établissements de récupération de l’anhydride carbonique présente dans l’atmosphère, et de production d’énergie renouvelable à base de systèmes héliotechniques. Le développement de cette technologie sera favorisé par le fait qu’une grande partie des principes et des équipements utilisés dans la technologie standard sont également utilisables dans les nouveaux systèmes de production de Lux-on ; de ce fait, le passage de la phase de développement au stade préindustriel aura lieu beaucoup plus rapidement. Cet établissement sera réalisé sur une superficie de 1500 m2, dont 600 m2 couverts, et présentera une capacité de production flexible, et rapidement extensible.

L’énergie électrique réalisée dans les procédés de production innovants de Lux-on sera produite dans des installations photovoltaïques, qui, tout en assurant l’alimentation directe de la production, produiront également une énergie pouvant être stockée pour l’alimentation nocturne (l’établissement assurant une production 24h/24, 7 jours par semaine).

Le stockage de l’énergie se fera par le biais de partenariats internationaux avec une entreprise de premier plan dans le secteur de la technologie de l’hydrogène (H). L’hydrogène, gaz non polluant, sera produit à partir de l’énergie solaire, et sera conservé jusqu’au moment de son utilisation ; on pourra ensuite le retransformer en énergie électrique pour l’alimentation de l’établissement lors de l’inutilisation des panneaux solaires, pendant la nuit ou dans des périodes de faible éclairage solaire.

Comme l’explique Marco Astorri, PDG de Bio-on S.p.A., « nous nous félicitons de la participation de HERA dans cette grande innovation technologique émanant de Lux-on, car elle nous permet de renforcer la viabilité industrielle d’un concept de production tout nouveau. Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir ainsi donner corps à un des rêves de l’humanité : celui de pouvoir capturer le CO2 de l’atmosphère aux fins de la production de matériaux innovants, comme notre bio-polymère PHAs. Nous sommes prêts à relever ce nouveau défi, qui nous permettra, au cours de prochaines années, d’augmenter notre clientèle, et de consolider la prééminence de l’Italie dans la production de bio-polymères de qualité supérieure dans le monde entier ».

Bio-on, qui connaît déjà une forte expansion, voit venir 2019 avec de nouveaux projets stratégiques, entre autres sa collaboration avec Hera. Dans le cadre de cet accord est également prévue une deuxième ligne de développement ciblant l’identification de sous-produits durables pour la production de bio-polymères : axée sur la transformation de la cellulose découlant des activités de fauchage et d’élagage en glucides simples afin de permettre, à l’issue d’un traitement enzymatique, leur utilisation dans la fermentation, celle-ci portera le nom de PHA-CEL, un procédé intéressant, rendu possible grâce à la technologie du traitement mise au point par le Groupe Hera, qui envisage son application dans la production de biogaz et de bio-méthane à base de produits du fauchage et de l’élagage.

Tous les bioplastiques PHAs (polyhydroxyalcanoates) créés par Bio-on sont des produits renouvelables d’origine végétale, sans la moindre concurrence avec les filières alimentaires, en plus du CO2 au cours des prochaines années ; ils pourront se substituer à de nombreux polymères traditionnels obtenus à l’heure actuelle avec des procédés pétrochimiques à base d’hydrocarbures ; ils garantissent les mêmes propriétés thermomécaniques des plastiques, en présentant, en plus, l’avantage d’une durabilité environnementale et d’une biodégradabilité intégrales (100%), de façon naturelle.

L’accord passé entre ces deux entreprises voit le jour dans un contexte territorial de plus dynamiques, incarnant parfaitement l’avant-garde technologique exportable à l’échelon mondial. Comme l’explique Tomaso Tommasi di Vignano, PDG de Gruppo Hera, « pour Gruppo Hera, société fondée sur les principes fondamentaux que sont l’innovation et la durabilité, cette participation à la nouvelle société créée par Bio-on constitue la réalisation d’une vision commune et d’une alliance, qui pourra, à notre avis, se développer avec grand succès au-delà de notre propre territoire, et dans toutes sorte de secteurs. Grâce à l’envergure et à la qualité des services que nous proposons, cet accord nous permettra d’apporter une empreinte écologique renforcée et fondamentale à un projet du type de Lux-on, axé sur une révolution dans le monde des bioplastiques, auquel nous devons ajouter notre engagement conjoint sur le plan de la transformation des produits du fauchage et de l’élagage, ce dernier domaine présentant de vastes marges de développement, si l’on considère que Hera recueille tous les ans 200 mille tonnes de produits du fauchage et de l’élagage, qui pourront être transformés en bioplastiques grâce à notre technologie. »

Our tout renseignement de nature technique, prière de regarder la vidéo illustrative à la page Web suivante: www.lux-on.com

Le GROUPE HERA

Il s’agit d’une des principales entreprises multi-services italiennes, dont l’activité couvre les secteurs de l’Environnement (collecte et traitement de déchets), de l’Énergie (distribution et vente d’énergie électrique et de gaz) et des Eaux (centrales des eaux, tout-à-l’égout et stations d’épuration). Ses effectifs s’élèvent à 9 000 employés, s’empressant tous les jours de répondre aux multiples exigences de plus de 4,4 millions d’habitants. Elle dessert plus de 350 communes réparties principalement dans les régions suivantes : Émilie Romagne, Marches, Toscane, Abruzzes, Vénétie, et Frioulane.

www.gruppohera.it

Pour tout renseignement supplémentaire : Gruppo Hera, Cecilia Bondioli - Responsabile Rapporti con i Media ed Editoria - Tel: 051.287595 - 320.4790622 cecilia.bondioli@gruppohera.it - ufficiostampa@gruppohera.it

Bio-on

Bio-on S.p.A., société de propriété intellectuelle italienne, exerce ses activités dans le secteur des bioplastiques, en réalisant des travaux de recherche appliqués au développement de technologies modernes de la bio-fermentation dans le secteur des matières éco-durables et entièrement biodégradables de façon naturelle. En particulier, Bio-on développe des applications industrielles par le biais de la création de caractérisations d’articles, composants et produits en matières plastiques. En outre, depuis le mois de février 2015, Bio-on S.p.A. participe également au développement de la chimie naturelle et durable de l’avenir. Bio-on a développé un procédé exclusif pour la production de la famille des polymères dénommés PHA (polyhydroxyalcanoates) issus de déchets de produits agricoles (entre autres des mélasses et jus de déchets de canne à sucre et de betterave à sucre). Les bioplastiques ainsi produites sont en mesure de se substituer aux matières plastiques traditionnelles sur le plan des prestations, des caractéristiques thermomécaniques et de la souplesse d’emploi. Le PHA de Bio-on est une matière plastique pouvant être classée comme matière 100% naturelle et entièrement biodégradable : ces éléments sont titulaires de certifications Vincotte et USDA (ministère de l’Agriculture des États-Unis). La stratégie de l’émetteur prévoit la commercialisation de licences d’exploitation pour la production de PHA et accessoires de services connexes, le développement d’activités de recherche et développement (comprenant également de nouvelles activités en collaboration avec des universités, des centres de recherche et des partenaires industriels), ainsi que la réalisation des installations industrielles conçues par Bio-on.

www.bio-on.it

Informations pour la presse Bio-on – Simona Vecchies +393351245190 – press@bio-on.it – Twitter @BioOnBioplastic

Pièce jointe

  • CS_69_BIO-ON_10_12_2018_final_F
La tua Cronologia
BIT
BMPS
Monte Pasc..
BITI
FTSEMIB
FTSE Mib
BIT
UCG
Unicredit
NASDAQ
AAPL
Apple
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Le azioni che visualizzerai appariranno in questo riquadro, così potrai facilmente tornare alle quotazioni di tuo interesse.

Registrati ora per creare la tua watchlist personalizzata in tempo reale streaming.

Per accedere al tempo reale push di Borsa è necessario registrarsi.

Accedendo ai servizi offerti da ADVFN, ne si accettano le condizioni generali Termini & Condizioni

P: V:it D:20190120 20:13:11