CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL AU 30 JUIN 2020

VILMORIN & CIE POURSUIT SA CROISSANCE AU TERME D’UN EXERCICE QUI A RÉVÉLÉ LE CARACTÈRE STRATÉGIQUE DE SON ACTIVITÉ, PREMIER MAILLON DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE

         - PROGRESSION SIGNIFICATIVE DU CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL : +3,2 %*, EN DÉPIT D’UN QUATRIÈME TRIMESTRE EN RECUL MODÉRÉ                    - TENDANCES DE FIN D’EXERCICE 2019-2020 : BONNE RÉSISTANCE DU TAUX DE MARGE OPÉRATIONNELLE COURANTE ET ESTIMATION D’UN RÉSULTAT NET EN PROGRESSION PAR RAPPORT À 2018-2019, HORS ÉLÉMENTS NON RÉCURRENTS 

* À données courantes

En millions d'euros 2018-2019 2019-2020 Variationà données courantes Variationà données comparables
Chiffre d’affaires du quatrième trimestre 388,9 373,0 -4,1 % -1,4 %
Semences Potagères 249,5 241,3 -3,3 % -1,6 %
Semences de Grandes Cultures 123,5 115,0 -6,9 % -2,7 %
Produits de Jardin et Holdings 15,8 16,8 +5,9 % +10,8 %
Chiffre d’affaires annuel 1 390,7 1 435,2 +3,2 % +2,7 %
Semences Potagères 687,5 705,5 +2,6 % +2,5 %
Semences de Grandes Cultures 649,9 677,0 +4,2 % +2,9 %
Produits de Jardin et Holdings 53,4 52,7 -1,3 % +1,7 %

Note : retrouvez, en page 6 du communiqué, le chiffre d’affaires détaillé par trimestre et par branche.

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu’adopté dans l’Union européenne au 30 juin 2020.

CONFIRMATION DE LA RÉSILIENCE DE L’ACTIVITÉ DANS LE CONTEXTE DE CRISE SANITAIRE COVID-19

Clos au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires annuel consolidé 2019-2020, correspondant au revenu des activités ordinaires, s’établit à 1 435,2 millions d’euros, en hausse de 3,2 % à données courantes par rapport à l’exercice précédent et de 2,7 % à données comparables.

Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre s’élève quant à lui à 373 millions d’euros, en retrait de 4,1 % à données courantes par rapport à l’exercice précédent. Retraité à données comparables (devises, périmètre d’activités), il affiche un recul modéré de 1,4 % par rapport à 2018-2019.Rappelons que le troisième trimestre avait été marqué, notamment au mois de mars, par une progression très soutenue de l’activité, liée en partie à une anticipation des commandes de certains clients agriculteurs et maraîchers, soucieux de sécuriser leurs approvisionnements dans l’émergence du contexte de crise sanitaire. En conséquence, le chiffre d’affaires a temporairement reculé au début du quatrième trimestre, avant de renouer avec la croissance en fin de période, confirmant la résilience de l’activité, aussi bien en Semences Potagères qu’en Semences de Grandes Cultures.

Branche Semences Potagères :Un exercice en croissance sensible, confirmant la position de n°1 mondial

Le chiffre d’affaires des Semences Potagères s’établit pour l’exercice 2019-2020 à 705,5 millions d’euros, en croissance de 2,6 % à données courantes par rapport à l’année précédente. Retraitée à données comparables, cette progression s’élève à 2,5 %.

Au cours du quatrième trimestre, la branche Semences Potagères enregistre un chiffre d’affaires de 241,3 millions d’euros, en recul de 3,3 % à données courantes et de 1,6 % à données comparables, après un troisième trimestre en forte croissance.

Au terme de l’exercice, Vilmorin & Cie enregistre de très belles performances sur plusieurs espèces stratégiques mondiales : la tomate, pour laquelle Vilmorin & Cie gagne des parts de marché sur plusieurs territoires, notamment en Europe et en Amérique du Nord, le poivron, le piment, le chou-fleur et la carotte, pour laquelle la progression d’activité se concrétise sur toutes les zones géographiques. En outre, cette croissance est également marquée sur plusieurs espèces à destination du marché de la conserve et de la surgélation, comme le maïs doux, le haricot et le pois.

En termes de zones géographiques, l’activité a été particulièrement dynamique en Amérique du Nord, tant au Mexique qu’aux Etats-Unis, ainsi qu’en Turquie. En Asie, la situation est contrastée, avec une progression significative en Inde, dans un marché bien orienté, mais un exercice plus difficile en Chine, dans un marché sous pression depuis janvier en raison de la crise sanitaire et malgré un quatrième trimestre de bonne facture.

En dépit d’un contexte rendu incertain par la crise sanitaire, l’activité des Semences Potagères n’a finalement pas été significativement impactée sur l’ensemble de l’exercice, démontrant ainsi sa résilience. En outre, Vilmorin & Cie parvient à afficher une croissance sensible d’activité, qui lui permet de confirmer, à l’issue de l’exercice, sa position de n°1 mondial des semences potagères.

Branche Semences de Grandes Cultures : Une performance solide au terme de l’exercice

Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires annuel des Semences de Grandes Cultures s’établit à 677 millions d’euros, en hausse de 4,2 % en référence à l’exercice 2018-2019. À données comparables, la croissance s’élève à       2,9 %, concrétisant une performance solide au terme de l’exercice.

Conséquence de la progression soutenue de l’activité qui avait été enregistrée au cours du troisième trimestre, la branche Semences de Grandes Cultures réalise au quatrième trimestre un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros, en retrait, à données courantes, de 6,9 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. À données comparables, l’activité affiche un recul de 2,7 %.

En Europe, Vilmorin & Cie réalise une campagne commerciale satisfaisante, enregistrant une hausse de       1 % à données courantes et de 0,9 % à données comparables de son chiffre d’affaires annuel (571,1 millions d’euros).

  • En maïs, Vilmorin & Cie signe une bonne performance, avec une croissance des volumes commercialisés qui se matérialise notamment en Russie, en France, en Allemagne ainsi qu’en Turquie.
  • En tournesol, les ventes sont en repli, impactées par une baisse de l’activité en Ukraine et en dépit de la belle progression des volumes réalisée en Russie. Rappelons que l’Ukraine et la Russie représentent aujourd’hui plus de la moitié des surfaces mondiales cultivées sur cette espèce.
  • En colza, l’exercice est de très grande qualité. Dans un marché conjoncturellement en très forte baisse, Vilmorin & Cie parvient, grâce à un portefeuille produits extrêmement performant, à afficher une croissance soutenue des volumes commercialisés, traduisant des gains importants de parts de marché. En outre, le démarrage, en fin de quatrième trimestre, des ventes de la nouvelle campagne de colza est d’excellent niveau.
  • Enfin, concernant les semences de céréales (blé, orge), la campagne s’achève sur une hausse des royalties encaissées.

      

Dans ses zones de développement (Amérique du Sud, Asie et Afrique), Vilmorin & Cie réalise, au 30 juin 2020, un chiffre d’affaires de 105,9 millions d’euros, en croissance très marquée : +25,2 % à données courantes et +15,5 % à données comparables par rapport à l’exercice précédent.

Au quatrième trimestre, le niveau d’activité est peu significatif : le chiffre d’affaires s’élève à 12,2 millions d’euros (-23,2 % à données comparables par rapport à 2018-2019).

  • L’Amérique du Sud enregistre, sur l’exercice, une forte progression d’activité (+24,6 % à données courantes et +12,1 % à données comparables), avec des performances solides aussi bien en maïs qu’en soja. Vilmorin & Cie poursuit ainsi le renforcement de ses positions commerciales, tant au Brésil qu’en Argentine.
  • En Asie, la croissance est de bon niveau, notamment en Inde, concrétisant globalement un exercice de qualité, même si l’activité a été impactée par la sécheresse dans certains pays.

      

Enfin, concernant les sociétés mises en équivalence :Sur le marché nord-américain, le chiffre d’affaires d’AgReliant s’élève, sur l’ensemble de l’année, à 484,6 millions d’euros(1) et affiche un léger repli de -0,6 % à données courantes (-3,6 % à données comparables). Au quatrième trimestre, il s’établit à 86,9 millions d’euros(1), soit un recul de 2,9 % à données courantes et de 4 % à données comparables par rapport à 2018-2019. La dernière partie de la campagne commerciale s’est ainsi avérée décevante en termes de volumes commercialisés et marquée de plus par des retours de semences plus importants qu’anticipé.

      Sur le marché africain, Seed Co a enregistré une forte croissance de ses activités hors Zimbabwe, démontrant la pertinence de sa stratégie d’internationalisation de ses positions. Dans le même temps, au Zimbabwe, Seed Co a maîtrisé les impacts de la crise économique locale. Au terme de l’exercice 2019-2020, Seed Co, avec un chiffre d’affaires total de 114 millions de dollars américains(2), confirme sa position de 1er semencier africain.

ACTUALITÉ :

VILMORIN & CIE FRANCHIT UNE NOUVELLE ÉTAPE DANS SON DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE, AVEC LA CRÉATION D’UNE JOINT-VENTURE EN AFRIQUE DU SUD DÉDIÉE AUX GRANDES CULTURES

Vilmorin & Cie annonce la création d’une joint-venture en Afrique du Sud dédiée aux semences de grandes cultures, notamment au maïs. Opérationnelle depuis juillet 2020, cette structure regroupe l’ensemble des activités grandes cultures en Afrique du Sud des sociétés Vilmorin & Cie(3), Klein Karoo Seed Marketing et    Seed Co. Dénommée Limagrain Zaad South Africa, elle est contrôlée par Vilmorin & Cie.Klein Karoo Seed Marketing est un semencier sud-africain, solidement implanté dans le pays depuis sa création en 2002 ; il s’agit d’une filiale du groupe sud-africain Zaad, qui appartient au groupe Zeder Investment, société d'investissement spécialisée dans le secteur agricole et cotée à la Bourse de Johannesbourg. Quant à           Seed Co, il s’agit du premier semencier africain, dont Vilmorin & Cie est l’actionnaire de référence (4).

Cette joint-venture constituera un acteur de premier plan en Afrique du Sud, proposant une approche spécifique multi-espèces et bénéficiant d’une taille critique sur un marché des semences de grandes cultures déjà très consolidé.

(1) Donnée à 100 %. Compte tenu de l’application de la norme IFRS 11, AgReliant (co-entreprise 50/50 avec le groupe semencier allemand KWS) est comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence depuis l’exercice 2014-2015. (2) Donnée annuelle à 100 % pour l’exercice clos au 31 mars 2020. (3) Activités réalisées au travers de la société Link Seed, acquise en janvier 2013. Au 30 juin 2020, Link Seed enregistre un chiffre d’affaires de 4,1 millions d’euros et compte environ 70 collaborateurs.(4) Au 30 juin 2020, Vilmorin & Cie détient 29,2 % du capital de Seed Co Limited et 30,9 % du capital de Seed Co International. Elle regroupe environ 300 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de plus de 20 millions d’euros et couvre le territoire sud-africain, ainsi que le Lesotho, l’Eswatini et la Namibie, qui requièrent également une génétique tempérée pour le maïs. La joint-venture combine les atouts des trois sociétés et pourra capitaliser sur un haut niveau de synergies, tant en termes de recherche, de production, de portefeuille produits, d’organisation commerciale, que de marketing, avec notamment trois marques réputées.

La joint-venture est prioritairement consacrée aux semences de maïs (blanc et jaune), espèce incontournable en Afrique du Sud : avec près de 3 millions d’hectares cultivés pour une valeur d’environ 220 millions d’euros, il s’agit du premier marché africain en valeur. En outre, la joint-venture se différencie sur le marché en proposant, en complément du maïs, une large offre produits, comprenant du soja, du tournesol, du blé, du sorgho et des fourragères. Pleinement intégrée dans le dispositif de recherche mondial de Vilmorin & Cie en grandes cultures, elle pourra par ailleurs bénéficier de ressources génétiques en provenance du continent américain ou d’Europe pour accroître l’efficacité de ses travaux de recherche.Forte de ces atouts, la joint-venture se fixe l’ambition d’atteindre, d’ici trois ans, 10 % de parts de marché en maïs dans le pays.

La création de cette joint-venture s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Vilmorin & Cie en semences de grandes cultures. Elle concrétise le renforcement de la collaboration avec Seed Co et, plus globalement, la capacité de Vilmorin & Cie à développer de solides partenariats à l’international, tout comme sa volonté de poursuivre résolument son développement sur le continent africain, dont le potentiel de croissance est considérable.

TENDANCES DE FIN D’EXERCICE 2019-2020

Les audits des comptes des sociétés entrant dans le périmètre de Vilmorin & Cie sont en cours de finalisation ; les opérations de consolidation comptable (hors chiffre d’affaires) sont quant à elles en cours de validation.

Sur la base des estimations réalisées à ce jour, Vilmorin & Cie indique que son taux de marge opérationnelle courante pour l’exercice 2019-2020 devrait être proche de 8 %, après intégration d’un effort de recherche d’environ 260 millions d’euros. En 2018-2019, le taux de marge opérationnelle courante s’était établi à 8,4 % ; il tenait compte de plusieurs éléments opérationnels non récurrents(1) pour un montant net total estimé à 7 millions d’euros soit +0,5 point.

Quant à la contribution des sociétés mises en équivalence, Vilmorin & Cie annonce qu’elle s’élèvera à un peu moins de 20 millions d’euros. En 2018-2019, la contribution des sociétés mises en équivalence s’était élevée à 26 millions d’euros ; elle intégrait un profit de revalorisation d’un montant de 11 millions d’euros, lié à la réorganisation financière et juridique des activités internationales de la société Seed Co (Afrique. Grandes Cultures).

Quant au résultat net annuel de Vilmorin & Cie, il sera en retrait par rapport à celui de l’exercice précédent. En excluant les éléments opérationnels non récurrents de l’exercice 2018-2019 ainsi que le profit de revalorisation ci-dessus mentionné, il devrait afficher toutefois une progression sensible. En 2018-2019, le résultat net annuel total s’était élevé à 77,9 millions d’euros, dont une part groupe de 73,9 millions d’euros.

Malgré la crise sanitaire sans précédent, Vilmorin & Cie devrait ainsi parvenir à préserver son niveau de profitabilité et à afficher des performances financières solides, sur un marché des semences relativement préservé par la crise sanitaire du fait de son caractère stratégique, bien que des incertitudes demeurent pour l’exercice à venir. Vilmorin & Cie a en effet pu assurer, grâce à la pleine mobilisation de ses équipes, la continuité de ses activités, contribuant à la sécurisation de la production alimentaire. Ces performances sont également le fruit des mesures prises par Vilmorin & Cie en termes de maîtrise des charges opérationnelles et des investissements industriels afin d’amortir les surcoûts liés à la crise. Plus globalement, elles démontrent la robustesse du modèle de développement de Vilmorin & Cie et la pertinence de ses fondements stratégiques conjuguant recherche et développement international, dans une vision de long terme.

(1) Cf. communiqué de presse Vilmorin & Cie du 15 octobre 2019. Les éléments opérationnels non récurrents de l’exercice 2018-2019 concernaient notamment une plus-value liée à la réorganisation de la société de recherche en biotechnologies Biogemma et un profit sur la cession d’un outil industriel dédié à la production de semences de maïs en Hongrie.

VILMORIN & CIE ANNONCE LA NOMINATION D’OLIVIER FALUT EN TANT QUE DIRECTEUR FINANCIER, SUITE AU PROCHAIN DÉPART DE VINCENT SUPIOT

Vilmorin & Cie annonce la nomination, à compter du 1er septembre prochain, d’Olivier FALUT en tant que Directeur Financier de Vilmorin & Cie. Il en rejoindra, à ce titre, le Comité Exécutif.Doté d’une double formation supérieure en finance et en droit des affaires, Olivier FALUT a bâti une solide expérience dans tous les domaines de la fonction financière. Il a ainsi occupé de telles fonctions au plus haut niveau dans différentes sociétés françaises de dimension internationale et notamment dans des entreprises agro-alimentaires comme Bel ou Lactalis ainsi qu’au sein du groupe coopératif Sodiaal. Avant de rejoindre Vilmorin & Cie, Olivier FALUT était Directeur Financier Groupe chez Segula Technologies.

Cette nomination fait suite au prochain départ de Vincent SUPIOT, Directeur Financier de Vilmorin & Cie depuis septembre 2017. Vincent SUPIOT a souhaité concrétiser un autre projet professionnel, après plus de 20 ans d’un parcours professionnel pleinement réussi au sein du Groupe. Il quittera ses fonctions mi-septembre 2020, à l’issue d’une période de transition avec son successeur. Vilmorin & Cie lui souhaite plein succès dans ses nouvelles activités.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS 

Mercredi 14 octobre 2020(1) : Publication des résultats annuels 2019-2020Lundi 2 novembre 2020(1) : Publication du chiffre d’affaires à la fin du 1e trimestre 2020-2021Vendredi 11 décembre 2020 : Assemblée Générale des Actionnaires à Paris

Dates fournies à titre indicatif et susceptibles de modifications. (1) Publication post-clôture de Bourse.

POUR TOUTE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE 

Vincent SUPIOTDirecteur Financiervincent.supiot@vilmorincie.com

Valérie MONSÉRATDirectrice Communication Financière et Relations Investisseursvalerie.monserat@vilmorincie.com

Tél. + 33 (0)4 73 63 44 85www.vilmorincie.com

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires.

Soutenue par son actionnaire de référence Limagrain, coopérative agricole détenue par des agriculteurs français et groupe semencier international, la croissance de Vilmorin & Cie s’appuie sur un investissement soutenu et continu en recherche et une stratégie d’internationalisation affirmée, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles sur des marchés mondiaux porteurs.

Guidée par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, qui se situe au cœur de ses convictions et de sa mission, la persévérance, inhérente aux métiers d’agriculteur et de semencier, et la coopération, aussi bien au niveau scientifique, industriel que commercial.

Retrouvez la présentation commentée du chiffre d’affaires annuel 2019-2020 sur le site www.vilmorincie.com, en page d’accueil.

ANNEXE 1 :CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL 2019-2020 ET ÉVOLUTION PAR TRIMESTRE ET PAR BRANCHE

En millions d'euros 2018-2019 2019-2020 Variationà données courantes Variationà données comparables Dont :  Impact   devises Effet périmètre
Premier trimestre 207,5 231,9 +11,8 % +5,2 % +1,8 +11,2
Semences Potagères 103,4 108,6 +5,0 % +2,8 % +2,2 0,0
Semences de Grandes Cultures 96,5 116,1 +20,3 % +7,9 % -0,4 +11,6
Produits de Jardin et Holdings 7,6 7,3 -4,9 % +0,1 % 0,0 -0,4
Deuxième trimestre 252,9 258,9 +2,3 % +0,2 % +1,8 +3,7
Semences Potagères 135,8 139,8 +3,0 % +1,2 % +2,4 0,0
Semences de Grandes Cultures 112,6 112,8 +0,2 % -2,6 % -0,6 +3,8
Produits de Jardin et Holdings 4,6 6,2 +35,6 % +37,7 % 0,0 -0,1
Troisième trimestre 541,4 571,4 +5,5 % +5,6 % +0,6 -1,4
Semences Potagères 198,7 215,8 +8,6 % +8,2 % +0,7 0,0
Semences de Grandes Cultures 317,4 333,2 +5,0 % +5,3 % -0,1 -1,0
Produits de Jardin et Holdings 25,3 22,4 -11,4 % -9,9 % 0,0 -0,4
Quatrième trimestre 388,9 373,0 -4,1 % -1,4 % -10,7 +0,3
Semences Potagères 249,5 241,3 -3,3 % -1,6 % -4,4 0,0
Semences de Grandes Cultures 123,5 115,0 -6,9 % -2,7 % -6,2 +0,8
Produits de Jardin et Holdings 15,8 16,8 +5,9 % +10,8 % -0,1 -0,5
Chiffre d’affaires annuel 1 390,7 1 435,2 +3,2 % +2,7 % -6,5 +13,8
Semences Potagères 687,5 705,5 +2,6 % +2,5 % +1,0 0,0
Semences de Grandes Cultures 649,9 677,0 +4,2 % +2,9 % -7,3 +15,2
Produits de Jardin et Holdings 53,4 52,7 -1,3 % +1,7 % -0,2 -1,4

ANNEXE 2 :

GLOSSAIRE

Données comparables

Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants. Les données financières de 2018-2019 se voient donc appliquer le taux moyen de l’exercice 2019-2020, ainsi que d’éventuelles évolutions de périmètre, pour être comparables avec les données de l’exercice 2019-2020.             L’évolution du périmètre de consolidation provient de l’acquisition des sociétés Sursem et Geneze (Amérique du Sud. Grandes Cultures) finalisée en décembre 2018 ainsi que de la cession de la société Van Den Berg (Pays-Bas. Produits de Jardin) réalisée en juin 2019.

Données courantesLes données courantes sont les données aux taux de change historiques de la période et ne tenant pas compte d’effet périmètre.

Effort de rechercheL’effort de recherche correspond à la dépense de recherche brute avant immobilisation des frais de recherche et crédit d’impôt recherche.

Marge opérationnelle couranteLa marge opérationnelle courante est définie comme la marge opérationnelle comptable, retraitée des impairments et des coûts de restructuration.

Pièce jointe

  • CP CA annuel 2019-2020_fr
Grafico Azioni Vilmorin and Cie (EU:RIN)
Storico
Da Ott 2020 a Nov 2020 Clicca qui per i Grafici di Vilmorin and Cie
Grafico Azioni Vilmorin and Cie (EU:RIN)
Storico
Da Nov 2019 a Nov 2020 Clicca qui per i Grafici di Vilmorin and Cie